Cool Daddio

06.06.2019, Royaume-Uni, Fremantle

Un hommage cinématographique à R. Stevie Moore.

Read more


Avec plus de 400 albums enregistrés, le musicien R. Stevie Moore est considéré comme un artiste innovateur et influent, mais sans succès commercial. Le documentaire Cool Daddio : The Second Youth of R. Stevie Moore a accompagné le musicien américain lors de sa première tournée. Fremantle en a acquis les droits mondiaux. R. Stevie Moore est l'un des pionniers de la technique « Lo-Fi », dont les albums sont enregistrés à la maison avec les moyens les plus simples.

La « Lo-Fi Music » ? – Pour la plupart des gens, ce terme ne veut pas dire grand-chose, mais dans le monde de la musique, « Low Fidelity » est un terme bien défini. La « Lo-Fi Music » désigne, contrairement à « High Fidelity », une musique enregistrée avec un équipement technique simple ou qui donne cette impression. Parmi les musiciens qui l'ont expérimentée figurent les Beach Boys, Paul McCartney et Neil Young. L'un des pionniers et représentants les plus influents de ce genre est l'Américain R. Stevie Moore, que la plupart des mélomanes ont pourtant peu de chances de connaître. La société de production primée Spring Films consacre un documentaire de 90 minutes au génie méconnu de R. Stevie Moore : Cool Daddio : The Second Youth of R. Stevie Moore. Fremantle en a maintenant acquis les droits internationaux. 

Cool Daddio : The Second Youth of R. Stevie Moore raconte l'histoire d'un musicien né en 1952 qui est souvent décrit comme le « Godfather of Home Recording », un maître de l'enregistrement de chansons dans sa propre maison. R. Stevie Moore a enregistré plus de 400 albums chez lui, dans sa chambre à coucher, avec les moyens les plus simples, par exemple un lecteur de cassettes et un magnétophone. Le magazine musical Rolling Stone a inclus son premier album Phonography dans sa liste des « 50 albums indépendants les plus importants de tous les temps » ; parmi les musiciens qui se sont inspirés de R. Stevie Moore, on trouve le guitariste Albert Hammond Jr. des Strokes et Tim Burgess, le chanteur des Charlatans – alors que le succès musical a toujours été refusé à R. Stevie Moore. Le documentaire a accompagné le musicien, vivant reclus, avec des problèmes de santé chroniques, lors de sa toute première tournée de concerts en 2011. Celle-ci a duré deux ans et l'a également mené en Europe.

« Spring Film est connu pour sa capacité à raconter des histoires fascinantes, nous ne doutons donc pas que son portrait du légendaire R. Stevie Moore captivera les spectateurs du monde entier », déclare Angela Neillis, Senior Vice President, Non-scripted Content, International chez Fremantle. « R. Stevie Moore est l'un des plus grands musiciens inconnus du 20ème siècle et ne ressemble à aucun autre artiste de la branche. Le film a été choisi pour faire l’ouverture du prochain Sheffield Doc Festival, ce qui témoigne clairement de la qualité du film ainsi que de l'histoire unique de R. Stevie Moore et de son héritage musical. » 
Share this page to

TOOLS