RTL Group annonce un chiffre d'affaires record en 2018

13.03.2019, Luxembourg, RTL Group

Le 13 mars 2019, RTL Group annonce ses résultats audités pour l’exercice qui s’est clôturé le 31 décembre 2018.

Read more

RTL Group annonce un chiffre d'affaires record pour la quatrième année consécutive
 

  • Le chiffre d'affaires du Groupe progresse de 2,1 pour cent et s’élève à 6 505 millions d'euros (2017 : 6 373 millions d'euros), atteignant une nouvelle fois un niveau record. Ce résultat s'explique principalement par l'augmentation du chiffre d'affaires issu des activités numériques de RTL Group en forte croissance, ainsi que des activités de Fremantle et celles de RTL Nederland. La croissance organique du chiffre d'affaires s'établit à 2,8 pour cent, conformément aux prévisions précédentes
     
  • Le chiffre d’affaires provenant des plateformes de distribution augmente de 7,5 pour cent et s’élève à 343 millions d'euros (2017 : 319 millions d’euros)
     
  • Le chiffre d’affaires issu des activités numériques monte à 985 millions d'euros (2017 : 826 millions d'euros) et représente déjà 15,1 pour cent du chiffre d'affaires total de RTL Group (2017 : 13,0 pour cent)
     
  • Les sources de revenus de RTL Group sont très diversifiées, avec une part de 45,8 pour cent provenant de la publicité télévisuelle, 20,0 pour cent issus des contenus, 15,1 pour cent venant des activités numériques, 5,3 pour cent issus des plateformes de distribution, 4,1 pour cent de la publicité radiophonique et 9,7 pour cent d’autres revenus
     
  • L'EBITDA publié s'élève à 1 380 millions d'euros contre 1 464 millions d'euros en 2017 (en baisse de 5,7 pour cent). Ajusté de l'effet non récurrent positif et significatif de la cession des immeubles de RTL Group situés rue Bayard à Paris (+94 millions d'euros en 2017), l’EBITDA a légèrement augmenté de 0,7 pour cent par rapport à l'exercice précédent
     

    Les productions de fiction de Fremantle rencontrent encore un grand succès en 2018 avec les lancements de My Brilliant Friend © Eduardo Castaldo et Picnic at Hanging Rock

     

  • La marge d’EBITDA publiée s’établit à 21,2 pour cent (2017 : 23,0 pour cent)
     
  • Le résultat net attribuable aux actionnaires de RTL Group a baissé de 9,6 pour cent et atteint 668 millions d’euros (2017 : 739 millions d’euros), principalement en raison d’une dépréciation de 105 millions d’euros de l’écart d’acquisition sur StyleHaul
     
  • Le flux de trésorerie net provenant des activités opérationnelles s’élève à 873 millions d’euros, soit un taux de conversion de la marge opérationnelle en liquidités de 90 pour cent (2017 : 104 pour cent). La dette financière nette s’élève à 470 millions d'euros fin 2018 (2017 : dette financière nette de 545 millions d'euros)
     
  • Le Conseil d'administration de RTL Group a proposé un dividende final de 3,00 euros par action pour l'exercice 2018. Cette décision reflète la solidité des flux de trésorerie du Groupe, ses futurs plans d’investissement et son objectif de ratio d’endettement net sur EBITDA annuel de 0,5 à 1,0 fois. En outre, RTL Group a déjà versé un dividende intérimaire de 1,00 euro par action pour l'exercice 2018 en septembre 2018 (2017 : dividende final de 3,00 euros par action, plus dividende intérimaire de 1,00 euro)
     
  • Le Conseil d’administration de RTL Group a également décidé de déposer une demande de retrait de sa cotation auprès d’Euronext Brussels en raison du faible volume de transactions. Les actions de RTL Group seront toujours cotées à la bourse de Francfort et à celle de Luxembourg

 

« Total Video 2.0 consiste à établir des champions locaux du streaming et à renforcer notre création de contenu »
 

Bert Habets © Ramon Haindl

Bert Habets, Chief Executive Officer de RTL Group, déclare :

« Avec l'évolution rapide du comportement des consommateurs et la montée en puissance des géants mondiaux de la technologie et des plateformes de streaming, nous sommes passés d'un environnement compétitif local à une concurrence à l’échelle internationale. En parallèle, les marchés internationaux des médias connaissent des changements et des regroupements sans précédent. C'est pourquoi 2018 a marqué le début de notre processus de transformation visant à favoriser une croissance organique de notre portefeuille d’activités, grâce à notre stratégie Total Video 2.0.

Dans le cadre de cette stratégie, nous nous concentrerons sur deux priorités claires : établir des champions locaux du streaming et renforcer notre création de contenu. RTL Group investira par conséquent au moins 350 millions d'euros supplémentaires pour stimuler l'expansion de nos services de streaming au cours des trois prochaines années, dont 300 millions d'euros qui seront consacrés à l'investissement dans du contenu, tous genres confondus. Nos services de streaming étant profondément intégrés dans nos familles de chaînes de télévision, ces investissements généreront des revenus supplémentaires importants et auront donc un impact limité sur notre résultat opérationnel. Chaque investissement dans un contenu local et exclusif est un investissement à long terme, renforçant à la fois nos chaînes de télévision linéaires et nos services de streaming. En d'autres termes : nous continuerons à générer des marges bénéficiaires très solides.

Fin 2018, RTL Group a dépassé le premier million d'abonnés payants, en combinant les bases d'abonnés de TV Now Premium en Allemagne et de Videoland aux Pays-Bas. Nous avons l'intention de lancer des services similaires dans d'autres pays. Au cours des trois prochaines années, RTL Group aspire à porter le nombre total de ses abonnés payants à au moins trois millions. Nos services de streaming affichent déjà une croissance prometteuse sur un marché très dynamique – nous donnant ainsi toujours la flexibilité d’aller au-delà de nos ambitions dans ce domaine. Cette croissance contribuera à diversifier davantage les sources de revenus de RTL Group.

Avec Fremantle, nous poursuivons nos efforts en matière de production de fiction. Etant donné que les séries sont également essentielles à l'expansion de nos services de streaming, nous avons établi un plan de croissance ambitieux pour les séries de fiction. Selon ce plan de croissance, les productions de fictions internationales devraient générer plus de 500 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2021. »
 

Elmar Heggen © Ramon Haindl

Elmar Heggen, Chief Financial Officer de RTL Group, déclare :

« Pour 2018, nous affichons une fois de plus un chiffre d'affaires record et de solides résultats au niveau de l’EBITDA. Le chiffre d'affaires issu des activités numériques de RTL Group continue de croître de manière dynamique et nous avons atteint notre objectif – à savoir qu'au moins 15 pour cent du chiffre d'affaires total du Groupe provienne du numérique – clairement plus tôt que prévu. Afin de fournir des informations financières et des prévisions hautement transparentes à destination des marchés des capitaux, nous publions désormais des chiffres supplémentaires au sujet de nos activités numériques, ainsi que de nouveaux objectifs et ambitions concrets pour nos domaines clés : vidéo à la demande et contenu.

Malgré de nouvelles ambitions et de nouveaux objectifs qui nécessiteront des investissements importants, RTL Group confirme sa politique en matière de dividendes car nous sommes en mesure de verser des dividendes intéressants à nos actionnaires. Le Groupe est synonyme d'un excellent profil bénéficiaire et d'une forte génération de trésorerie. C'est pourquoi le Conseil d'administration a de nouveau décidé de proposer à l'Assemblée générale annuelle un dividende final de 3,00 euros par action en sus du dividende intérimaire de 1,00 euro par action versé en septembre 2018. »

T4/2018 : les activités numériques et Fremantle entraînent le chiffre d'affaires du quatrième trimestre

  • Après un quatrième trimestre 2017 exceptionnellement fort, le chiffre d'affaires du Groupe est en légère hausse et s’élève à 2 037 millions d'euros au quatrième trimestre 2018 (T4/2017 : 2 023 millions d’euros), principalement entraîné par les activités numériques et par Fremantle.
     
  • L'EBITDA a baissé et atteint 488 millions d'euros (T4/2017 : 575 millions d’euros) au quatrième trimestre 2018. Cette baisse reflète le fait que l'EBITDA du quatrième trimestre 2017 incluait un effet non récurrent positif et significatif de 94 millions d'euros provenant de la cession des immeubles de RTL Group situés rue Bayard à Paris. Ajusté de cet effet, l'EBITDA augmente de 1,5 pour cent, principalement grâce à RTL Belgium.
     
  • Le résultat net attribuable aux actionnaires de RTL Group s’élève à 244 millions d’euros (T4/2017 : 305 millions d’euros).


Filiales : toutes les filiales principales ont fortement contribué à l’EBITDA pour l'ensemble de l'exercice 
 

  • L'EBITDA de Mediengruppe RTL Deutschland s'élève à 728 millions d'euros, soit le deuxième meilleur résultat opérationnel annuel de la filiale. La légère baisse constatée par rapport à 2017 (738 millions d’euros) s'explique principalement par une diminution des recettes publicitaires télévisuelles au cours d'un exercice où des événements sportifs majeurs, tels que la Coupe du Monde FIFA 2018 ou les Jeux Olympiques d'hiver, ont été diffusés sur les chaînes de télévision publiques.
     
  • L'EBITDA du Groupe M6 est en hausse de 2,8 pour cent et s’élève à 400 millions d'euros (2017 : 389 millions d'euros), principalement grâce au chiffre d'affaires issu des plateformes de distribution ayant une marge élevée.
     
  • L'EBITDA de Fremantle – la branche internationale de production de contenus de RTL Group – a augmenté de 5,0 pour cent et s’élève à 147 millions d'euros (2017 : 140 millions d'euros), reflétant une hausse de la contribution aux résultats des activités en Amérique du Nord, en Allemagne (UFA) et de la société canadienne de jeux vidéo Ludia.
     
  • L’EBITDA de RTL Nederland, en légère hausse, s’élève à 89 millions d’euros (2017 : 87 millions d'euros), grâce à l'augmentation des recettes publicitaires télévisuelles, à Videoland et à d’autres activités numériques.

Chaque investissement dans un contenu local et exclusif est un investissement à long terme, renforçant à la fois nos chaînes de télévision linéaires et nos services de streaming ( Image de gauche © MG RTL D / Arya Shirazi)


Renforcement des services de vidéo à la demande

  • Fin 2018, RTL Group a enregistré un million d'abonnés payants pour ses plateformes de vidéo à la demande (principalement les services payants TV Now Premium en Allemagne et Videoland aux Pays-Bas), soit une hausse de 76,7 pour cent sur un an.
     
  • Le nombre d'abonnés payants à TV Now Premium a augmenté de 43,5 pour cent, principalement grâce à l'amélioration des fonctionnalités des produits.
     
  • Aux Pays-Bas, Videoland a enregistré une croissance de 134,9 pour cent du nombre d’abonnés payants. Le temps de visionnage total des abonnés a augmenté de 229,9 pour cent en 2018. La forte croissance de Videoland s'explique principalement par la diffusion de contenus locaux et originaux tels que le programme de télé-réalité Temptation Island VIPs et la série criminelle Mocro Maffia, disponibles exclusivement sur le service de vidéo à la demande payant.
     
  • Au cours des trois prochaines années, RTL Group a pour objectif de porter le nombre total de ses abonnés payants à au moins trois millions, et de faire passer son chiffre d'affaires provenant des services de vidéo à la demande de 216 millions d'euros en 2018 à au moins 360 millions d'euros en 2021, diversifiant davantage les sources de revenus de RTL Group.

Les contenus locaux et originaux tels que le programme Mocro Maffia sur Videoland et M – eine Stadt sucht einen Mörder sur TV Now sont en forte croissance sur leurs plateformes respectives



Développer plus de contenus exclusifs

  • Les productions de fiction ont de nouveau connu un grand succès en 2018 avec les lancements de My Brilliant Friend, de Picnic at Hanging Rock et de Deutschland 86.
  • Fremantle, en collaboration avec des diffuseurs et des plateformes de streaming, travaille à la réalisation d'au moins 35 idées de séries de fiction. Par conséquent, les productions de fictions internationales devraient générer plus de 500 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2021 (2018 : 300 millions d’euros).


Perspectives

RTL Group revient à l’accompagnement axé sur l'EBITA dans ses perspectives. Le Groupe estime que cela permettra d'obtenir un meilleur KPI opérationnel qu’en poursuivant l’utilisation de l'EBITDA. Le Groupe note que la communauté des analystes continue à utiliser l'EBITA, certains sur une base exclusive, comme principal KPI de la rentabilité du Groupe. Le retour à l'EBITA permettra ainsi d'aligner les prévisions du Groupe sur les attentes de la communauté financière. En outre, l'EBITDA du Groupe sera affecté par la nouvelle norme IFRS 16 (Contrats de location) à partir de 2019. L'EBITDA et l'EBITA continueront à être publiés en parallèle pour les secteurs d'activité du Groupe. Étant donné que les perspectives d'avenir seront à nouveau basées sur l'EBITA, RTL Group commentera aussi principalement l'EBITA en tant que KPI du résultat d'exploitation en 2019.

  • RTL Group prévoit une croissance modérée de son chiffre d'affaires total pour l'exercice 2019 (+2,5 à +5,0 pour cent) hors effets de change, entraîné par les activités numériques du Groupe et par Fremantle.
     
  • RTL Group s'attend à ce que son EBITA publié diminue modérément (de -2,5 à -5,0 pour cent), reflétant des investissements dans les grilles de programmes télévisés des diffuseurs et dans les services de vidéo à la demande.
     
  • RTL Group maintiendra un objectif de levier financier de 0,5 et 1,0 fois la dette nette sur l'EBITDA annuel pour l'exercice 2019.
     
  • RTL Group continuera de mettre l'accent sur la conversion des liquidités et vise des niveaux de conversion d’au moins 85 à 90 pour cent en 2019.
     
  • La politique de dividende reste inchangée : RTL Group planifie de verser entre 50 et 75 pour cent du résultat net ajusté pour l'exercice 2019.
Share this page to

TOOLS