Un renouvellement prodigieux

06.12.2018, Royaume-Uni, Fremantle

HBO et RAI ont renouvelé la série My Brilliant Friend pour une deuxième saison, ont annoncé Casey Bloys, président de HBO Programming et Fabrizio Salini, CEO de Rai.

Read more

La première saison de l’émission en huit épisodes s’inspire du best-seller d’Elena Ferrante du même nom, correspondant à la première partie de la série en quatre parties. La deuxième saison sera basée sur Le Nouveau Nom, le deuxième ouvrage de la saga littéraire.

Lorenzo Mieli

« Nous sommes très fiers de savoir que cette histoire va continuer à captiver les téléspectateurs aux quatre coins du monde », déclare Lorenzo Mieli, CEO de Wildside, une société de production de Fremantle. « Nous sommes encore plus fiers d’avoir atteint ce résultat grâce à la créativité, la vision et l’engagement passionné d’une équipe très talentueuse de professionnels italiens, dirigée par Saverio Costanzo ».

Filmée en italien, la première saison de huit épisodes met en scène les actrices débutantes Elisa Del Genio et Ludovica Nasti pour la version jeune des personnages d’Elena et de Lila, alors que Margherita Mazzucco et Gaia Girace incarnent la version adolescente de ces mêmes personnages. Tous les épisodes sont réalisés par Saverio Costanzo.

« Nous sommes ravis de constater que l’histoire épique d’Elena Ferrante a connu un tel succès auprès des téléspectateurs et des critiques, et nous avons hâte de poursuivre l’aventure d’Elena et de Lila », précise Casey.
« Rai est très fière de la réussite extraordinaire de My Brilliant Friend. C’est une étape importante qui confirme notre engagement axé sur la coproduction internationale et la valeur du talent italien », ajoute Fabrizio.

Parmi les premières critiques favorables, Time a indiqué que la série « réunissait tout ce qui fait une excellente adaptation de livre en série », alors que Rolling Stone a observé « que la série couvrait tous les thèmes avec beauté et grâce », en ajoutant : « C’est une excellente série, avec un grand cœur ». CNN a défini la série comme étant « un univers douloureux, parfois violent, mais presque toujours beau », et Wall Street Journal a caractérisé la série de « réalisation étonnante ».

Share this page to

TOOLS